Mawda : L’étonnante lenteur d’une enquête urgente (Michel Bouffioux)

Après les ratés du parquet en termes de communication, après le témoignage du policier-tireur exploité bien trop tardivement, il y a matière à être interpellé par la lenteur avec laquelle les traces ADN ont été exploitées. Un recours adéquat aux ressources qu’offre la police scientifique aurait permis de ne pas relâcher le chauffeur-passeur et son complice présumé car ceux-ci auraient pu être identifiés beaucoup plus rapidement.

Mais était-ce une priorité dans ce dossier où la justice belge semble s’être d’abord préoccupée de justifier une intervention policière controversée ?

https://parismatch.be/actualites/societe/155360/mawda-letonnante-lenteur-dune-enquete-urgente

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *