Réponse de Olivier Maingain (Défi)

Bruxelles, le  31 août 2018

Comité Mawda – vérité et justice

mawda2018@protonmail.com

 

N/Réf. : OM/SR/IG/30034.2018.8428

 

Madame, Monsieur,

 

J’accuse réception de votre courriel du 28 juin dernier, et je vous prie de m’excuser pour le délai mis à vous répondre.

Lorsque j’ai eu écho du drame survenu dans la nuit du 16 au 17 mai sur l’autoroute E42, j’ai ressenti la même volonté que la vôtre de voir les responsabilités politiques établies.

Je pense toutefois que dans un premier temps, et justement pour mieux établir les responsabilités de chacun, il convient de laisser la justice faire son travail.

Je n’ignore pas la pression exercée par le ministre Jambon et le secrétaire d’État Francken sur la police de la route amenée à procéder à des arrestations de migrants. Dès janvier 2018, le gouvernement MR/NVA a en effet choisi de faire de la musculation avec des chiffres qui ne tiennent pas compte de la réalité vécue par les migrants et en particulier les transmigrants, et sans jamais montrer dans quelle mesure ces arrestations avaient un impact sur la traite des êtres humains qu’il convient effectivement et bien évidemment d’éradiquer.

Comme vous le soulignez très justement, le traitement de la famille de Mawda dans cette affaire pose également question. Il est en effet essentiel que les familles de victimes soient traitées sur un même pied d’égalité et aient les mêmes droits, quel que soit leur statut ou leur nationalité. C’est un principe démocratique fondamental.

Par conséquent, je tiens à vous assurer ma plus grande détermination à suivre attentivement ce dossier et à comprendre, notamment, l’échange d’informations qui aurait eu lieu (ou non) entre les patrouilles belges et françaises suivant la camionnette dans laquelle se trouvait la petite Mawda. La vérité doit retrouver ses droits.

En restant à votre écoute, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

 

Olivier Maingain

Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *