Mawda : rassemblement contre une justice à deux vitesses (RTBF)

Mawda : rassemblement contre une justice à deux vitesses

Rassemblement "Justice pour Mawda" (Mons)

Publié le samedi 18 mai 2019

Cent cinquantaine personnes se sont rassemblées à Mons pour protester contre une justice qu’ils jugent à deux vitesses. Et cela parce que l’enquête n’a entraîné pour l’instant que la mise en cause et l’inculpation du chauffeur présumé de la camionnette. Arrêté au Royaume-Uni, il a été extradé et incarcéré chez nous. Par contre aucune mise en cause jusqu’à présent du policier à l’origine du tir qui a entraîné le décès de Mawda.

Pour Freddy Mathieu, membre du groupe montois de soutien des sans papiers, l’enquête doit rapidement faire toute la lumière:

« La première chose c’est de faire la vérité, dire qui a tiré, qui a donné l’ordre, comment ça s’est passé. Pas remettre tout ça sur des incidents techniques, des mauvaises communications et des choses pareilles. Et une fois qu’on a la vérité et bien il faut trancher les différentes responsabilités et nous on pense qu’il faut pas éviter de voir les responsabilités politiques parce que si il y avait pas cette chasse aux sans-papiers, aux migrants, si il n’y avait pas -Medusa- l’opération de la police, il n’y aurait pas eu ce type d’incident ou d’accident comme on peut le laisser croire, car on a laissé courir tellement de rumeurs sur l’enfant bélier, maintenant même si on a démontré l’inverse ça reste quand même incrusté dans l’opinion publique… ».

Réaction inappropriée du policier

Ce rassemblement était organisé à la fois par le comité bruxellois « Justice et vérité pour Mawda » et par le « groupe montois de soutien aux sans-papiers ». Il a reçu des soutiens d’autres collectifs provenant de Liège et de Charleroi. Les manifestants réclament toute la lumière sur les faits.

Le Comité « P », chargé de superviser les services de police a souligné dans son rapport administratif le caractère inapproprié de l’usage d’armes à feu en cas de course poursuite dans les circonstances évoquées. Mais le volet pénal de l’enquête sur les circonstances du décès de la petite fille semble marquer le pas. Parmi les questions à éclaircir, celle de savoir si la version du policier évoquant un coup de feu accidentel est crédible.

 

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_mawda-rassemblement-contre-une-justice-a-deux-vitesses?id=10224136&fbclid=IwAR0jiVKiwqidOFNsDht0dobp-DkZ4G2NLmnht0UwlIAUnmeOCoZwZfJbGwY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *